Page actuelle :
Conclusion
derniers conseils
Microrecif aquarium eau de mer recifal Accueil - Introduction Les valeurs moyennes La maintenance La phase de démarrage Fixer son choix L'investissement nécessaire Avant de commencer... Les additifs : Composition et dosage aquariophilie marine petits aquariums marins recifaux Les animaux Le budget Lexique : abréviations et glossaire Le matériel Conclusion : 10 clés du succès Techniques de filtration Mon bac, photographies Choisir un biotope

Conclusion

 

La maintenance de l'aquarium recifal est possible si on accepte les regles

Voilà un portrait peut être contraignant mais aussi réaliste du démarrage d'un bac d'eau de mer pour un débutant. J'ai insisté sur l'utile pas sur l'agréable, sur l'aspect technique et les diverses compétences nécessaires, moins sur le coté plaisir et les raisons qui nous poussent à maintenir un morceau de récif tropical dans une maison, car cela vous saurez le découvrir avec plaisir.

Les conseils cités ici ne sont qu'un aperçu synthétique des diverses techniques à maîtriser. Après cette introduction, si vous vous sentez partant, continuez vos recherches pour collecter toutes les informations nécessaires à la réalisation et la maintenance à long terme d'un aquarium récifal.

C’est une direction, il en existe d'autres, il n'y a pas de dogme. Faites-vous votre propre opinion, tenez cependant compte de l'avis des amateurs expérimentés. Si vous vous sentez partant, vous découvrirez une grande satisfaction à maintenir un tel bac, l'extrême diversité de la vie qu'il héberge vous permet d'appréhender les interactions entre les organismes vivants et leur environnement tout en vous réservant d’agréables moments de détente.

En plus de l'aspect esthétique, qui est réel, et de l'incroyable biodiversité, vous serez surpris de l'équilibre écologique que peut atteindre un tel bac, impression inconnue avec les bacs d'eau douce et les aquariums d’eau de mer ‘Fish Only’.

Enfin, les coraux sont classés espèce protégée et les zones récifales, les espèces animales et végétales sont en régression globalement sur la planète et cela du fait de l'activité humaine :

Tous ces points sont excessivement préoccupants. Notre attitude doit être éthique envers les générations futures. La préservation de la biodiversité des récifs est un enjeu capital qui nécessite, au dela de la prise de conscience, un véritable engagement de tous, un changement de nos comportements.

Vous allez être responsable d'un écosystème fragile et rare. L'aquarium est un bon moyen de sensibiliser à ce problème et de convaincre votre entourage à modifier ses habitudes de consommation.

Les aquariophiles se doivent de protéger l’environnement et non pas de l’appauvrir, pour cela cultivez avant tout les coraux et les espèces qui peuvent croitre et se multiplier en aquarium. Il ne faut pas non plus oublier que tout n'est pas négatif dans la pêche et que ce commerce peut aussi aider les populations locales si cela est fait dans un esprit équitable et que les ressources sont prélevées avec le contrôle du renouvellement des espèces.

Dix cles du succes

  1. Prenez le temps d'acquérir la connaissance des différentes techniques. Soyez sûr de vos compétences pour assurer la survie des coraux et des autres animaux. Fixez votre objectif avec précision.
  2. Mettez les moyens nécessaires à la réalisation de votre projet. Commencez avec le bon matériel (éclairage, écumeur, brassage) dès la phase de démarrage. Mettez la quantité et qualité de pierres vivantes nécessaire au volume de l’aquarium. L'achat de pierres vivantes de très bonne qualité et d'arrivage récent est déterminant dans le système berlinois.
  3. Essayez de conserver la biodiversité de départ apportée par les pierres vivantes sans appliquer les conseils trop radicaux concernant les indésirables. Au contraire favorisez le développement des micros animaux (moins de 1mm), crustacés, gastéropodes et mollusques de toutes sortes. Les petits animaux : Gammares, petits crustacés, chitons, ophiures, vers, sont indispensables pour l’équilibre biologique. Complétez l’équipe de détritivores par des Chitons, Trochus, Astraea et Turbo (gastéropodes herbivores), bernards-l'ermite, ophiures, crevettes. Ces animaux s’acclimatent bien et sont efficaces dans l'entretien de l'aquarium. Privilégiez un grand nombre de ces organismes pour un petit nombre de poissons. Favorisez la biodiversité au détriment de l'esthétique pure et ne jugez pas de l'utilité d'une créature à son aspect.
  4. Choisissez les espèces robustes réputées pour leur bonne adaptation aux conditions de l’aquarium. Refusez d’acheter les espèces protégées, ou commercialisées dans de mauvaises conditions ou sans vraie chance de survie. Offrez aux animaux un environnement satisfaisant et sécurisant.
  5. Ne soyez ni impatient ni impulsif. Il faut toujours réfléchir et agir avec précaution. Procédez avec calme et patience devant chaque difficulté. Quelques minutes de réflexions ou une nuit sont toujours préférables à une action instinctive. Mieux vaut de rien faire que faire n’importe quoi au hasard. L'équilibre biologique peut être brutalement rompu et une simple erreur peut avoir pour conséquence la fin prématurée de votre hobby !
  6. Il faut toujours être disponible, bon observateur, attentionné, sensible aux évolutions de l'aquarium. Notez dans un journal de bord les principaux évènements concernant l’aquarium, aidez-vous d’un appareil photo pour conserver l’historique.
  7. Apprenez à justement doser les apports de nourriture, le brassage, la lumière, les additifs pour bien équilibrer les paramètres physico-chimiques.
  8. Proscrivez tout produit ajouté pour tenter de supprimer un quelconque animal ou végétal. Cette recommandation est également vraie pour les médicaments, y compris ceux ‘à usage récifal’. L'action d’un remède est incontrôlée sur les bactéries, la microfaune et la microflore assurant l'épuration. Bien entendu, le cuivre utilisé en FO est totalement exclu, celui-ci étant extrêmement toxique pour les invertébrés. Privilégiez plutôt une bonne hygiène et les solutions naturelles (compétition et prédateurs).
  9. Enfin ne soyez pas trop directif, respectez les cycles naturels sans lutter en permanence, laissez la nature aller dans la direction qu'elle choisit. Demeurez humble, dites-vous que rien ne sera définitivement acquis, que la partie n’est jamais gagnée même après de longues années d’expérience et qu’il restera toujours quelque chose à apprendre.
  10. Et lorsque les coraux prospèreront dans votre aquarium, pensez à proposer vos boutures aux débutants !

Suite...[liens récifaux] aquarium eau de mer methode berlinoise recifal marinaquarium eau de mer methode berlinoise recifal marinaquarium eau de mer methode berlinoise recifal marin


francenanorecif
nanoZine
Microrécif - Le Blog
le blog de microrecif aquarium recifal et eau de mer

Textes et Photos © 2001-2014 JLC | Contact webmaster