Page actuelle :
Le lexique
Microrecif aquarium eau de mer recifal Accueil - Introduction Les valeurs moyennes La maintenance La phase de démarrage Fixer son choix L'investissement nécessaire Avant de commencer... Les additifs : Composition et dosage aquariophilie marine petits aquariums marins recifaux Les animaux Le budget Lexique : abréviations et glossaire Le matériel Conclusion : 10 clés du succès Techniques de filtration Mon bac, photographies Choisir un biotope

LEXIQUE

Abreviations

Ca Calcium élément chimique qui, avec le carbonate (CO3), est un élément constitutif du calcaire (CaCO3) nécessaire à la croissance des plantes et des animaux (synthétisé sous forme de calcite ou d'aragonite). Pour compenser l'appauvrissement naturel du calcium et des carbonates dans l'aquarium on utilise un réacteur à calcaire (RAC), ou bien un Réacteur A Hydroxide de calcium (RAH), de l'eau de chaux (Kalkwasser) ou bien encore du chlorure de calcium associé à un mélange de bicarbonate, carbonate et borate de sodium (buffer).

DAS Dénitrateur Autotrophe sur Soufre. Ce principe de filtration sert à épurer l'eau des nitrates. Il a été développé par Marc Langouet et consiste à faire passer très lentement l'eau à dans une enceinte contenant des billes de soufre dont la surface est colonisée par des bactéries anaérobies capables d'extraire l'oxygène nécessaire à leur métabolisme des nitrates en milieu hypoxique (lorsque la concentration de l'oxygène dissout dans l'eau est très faible). Ces bactéries sont capables de transférer l'oxygène des nitrates (NO3) sur du soufre libre pour former des sulfates (SO4) et de l'azote gazeux (N2). Ce sont des bactéries autotrophes. Le problème de ce système réside en la production de CO2 et de H +. Il est possible de faire suivre le DAS d'un RAC pour absorber le CO2, mais même avec cela le DAS abaisse le pH du bac (excès de H +). Il existe d'autres dénitrateurs externes fonctionnant avec des bactéries hétérotrophes consommant du carbone organique. Leur usage est plus contraignant car il faut apporter régulièrement du carbone (glucose ou alcool). NB Pour cette raison le glucose ou la vodka introduits directement dans l'aquarium servent aussi à 'doper' un berlinois ou un 'Jaubert' hébergeant cette famille de bactéries. CF Cycle de l'azote.

DSB Deep Sand Bed, ou bac 'Ron' (de Ron Shimek). Système de filtration biologique. Un épais lit de sable fin sert de support pour cultiver les bactéries anaérobies consommatrices de nitrates (bactéries hétérotrophes utilisant des composants organiques CF DAS). Le système mis au point et breveté par le docteur Jean Jaubert spécifie en plus l'utilisation d'un plénum, couche d'eau confinée sous le sable, assurant l'équilibre en O2 des couches basses en quasi anaérobie. La méthode Berlinoise utilise quant à elle, des pierres poreuses appelées Pierres Vivantes (abréviation souvent utilisée = PV) comme support aux bactéries. Avec ces méthodes de cultures de bactéries hétérotrophes la dénitrification peut avoir lieu au sein même de l'aquarium (contrairement au DAS vu précédemment).

FO Fish Only, aquarium de poissons sans invertébré. Ce type d'aquarium à des critères de fonctionnement moins strictes qu'un bac récifal, en particulier au sujet des nitrates et des phosphates ainsi que pour le matériel mis en oeuvre (éclairage). Il est plus simple à mettre en oeuvre. Le choix des poissons est plus large qu'en récifal.

G à G Goutte à Goutte, g = gramme, sous unité mg = milligramme.

GH ou TH ou DH Titre ou dureté hydrotimétrique , indice de dureté totale de l'eau (inexploitable en eau de mer). En fait nous utilisons le KH ou dKH (titre allemand) ou TAC (titre français) qui est l'indice de dureté carbonatée ou d'alcalinité de l'eau, cette dureté est dite temporaire car elle disparaît lors de l'ébullition. Nous essayons de conserver une eau dure (alcaline) et un dKH > 8° pour deux raisons

  • Il absorbe les baisses de pH par son action tampon.
  • Il permet la synthèse du calcaire par les organismes vivants.

Nous utilisons pour cela un RAC ou des solutions 'buffer' associant bicarbonate de sodium, carbonate de sodium et borate de sodium. L'ajout d'un 'buffer', comme celui de calcium, doit être fait très régulièrement sans modification brusque. CF. Le chapitre Les additifs.

HQI Lampe à décharge, mercure haute pression aux halogénures métalliques. Excellente solution pour assurer l'éclairage du bac. L'alternative aux HQI est l'utilisation de combinaison de tubes fluorescents, T5 si possible. Tubes fluorescents et HQI nécessitent l'utilisation de montages ballast ou transformateur. Les embouts et les projecteurs doivent être étanches (conformes à la norme IP67).

Montages à ballast pour tubes fluo et HQI

Montages à ballast pour tubes fluo et HQI

LPS Large polyped scleractinian et SPS Small polyped scleractinian. Désignent réciproquement des coraux durs à longs polypes (par exemple Euphylia) et les coraux durs à petits polypes (par exemple acropora). Cultiver et propager les scléractiniaires est le but de chaque récifaliste.

lm Lumen unité de quantité de lumière. Autres unités A = Ampère unité de valeur de courant électrique, sous unité le mA milliampère, V = Volts unité de valeur de tension électrique, W = Watt unité de puissance électrique. Relation W = V x I

NH4 Ammonium, NH3Ammoniac, NO2Nitrites,
NO3 Nitrates, N2 Azote. Molécules chimiques participant au 'cycle de la transformation de l'azote' qui consiste en la transformation biologique des déchets composés d'azote organique en ammonium/ammoniac, puis en nitrites (bactéries nitrosomonas), puis nitrates (bactéries nitrobacter), et enfin le gaz neutre azote (bactéries pseudomonas ou thiobacillius). L'étape de transformation des déchets en nitrates s'appelle nitrification, elle est effectuée par des bactéries aérobies. La transformation des nitrates en azote s'appelle dénitrification, elle est faite par des bactéries anaérobies. Seules ces bactéries anaérobies permettent de 'boucler' le cycle de l'azote, c'est à dire à épurer complètement l'aquarium des nitrates.

Eléments chimiques présents dans l'eau de notre aquarium

O2 Oxygène, H2O Eau, CO2Gaz carbonique,
PO4Phosphates, Ca Calcium, Mg Magnésium, I Iode, Sr Strontium. CF Figure 43 Eléments chimiques présents en aquariophilie récifale.

pH Potentiel Hydrogène. Le pH sert à mesurer l'acidité de l'eau. Il est noté sur une échelle logarithmique de base 10. La valeur neutre est de 7, un pH de 8 est 10 fois plus basique, de 9 est 100 fois plus basique, un pH de 6 est 10 fois plus acide, etc. Le pH se mesure à l'aide d'indicateurs colorés, ou mieux, par électrométrie (mesure fine de différences de potentiel électrostatique) à l'aide d'un pH-mètre.

Dans nos bacs nous essayons de conserver un pH légèrement supérieur à 8 et le plus stable possible, en effet la valeur du pH tend à varier en fonction de la photosynthèse : Le pH du matin est plus bas (acide, par ex. 7,9) que le pH du soir (basique, par ex. 8,2), Voir les variations du pH. Ce n'est pas le cas dans la nature (volume de l'océan infini). Le pH varie aussi en fonction de la température.

Le pH permet de juger de l'état d'équilibre CO2 – carbonate dans l'aquarium. Cet équilibre peut être modifié par des facteurs physiques comme par des facteurs biologiques. Ainsi une production in situ de gaz carbonique, par la respiration des organismes marins et par les processus de minéralisation des matières organiques mortes, tend à abaisser le pH de l'eau. A l'inverse, une eau peu productive, peu chargée en matière organique, aura un pH élevé.

Ne pas confondre le pH avec le rH combinaison du redox potentiel d'oxydo-réduction de l'eau exprimée en mV (par ex : 350mV) et du pH par la formule rH = pH x 2 + redox / 29,58

Le rH est une bonne indication de la qualité globale de l'eau, il faut essayer de le maintenir au-dessus de 27.

Un générateur d'ozone peut être utilisé pour remonter le potentiel redox (oxydation par augmentation du taux de O2). Autre possibilité l'utilisation de permanganate de potassium (KMNO4). Ces techniques sont cependant réservées à l'usage d'aquariophiles expérimentés possédant un matériel adapté. NB Le redox est nommé ORPOxydo-Réduction Potentiel en anglais.

PPM Partie Par Million (équivalent à mg/l milligramme par litre).

PPT Part Per Thousand (Partie Pour Mille).

PV Pierres Vivantes. Certaines pierres poreuses peuvent servir de support à la microflore et à la microfaune et en particulier aux bactéries aérobies et anaérobies chargées du retraitement des déchets. CF Cycle de l'azote. La meilleure solution est d'utiliser des débris de coraux colonisés en milieu naturel. La quantité nécessaire est d'environ 30% du volume total de l'aquarium.

RAC Réacteur à calcaire . Un substrat calcaire placé dans une cuve est dissout par injection lente de CO2 libérant calcium et carbonates (avec l'abaissement du pH en sortie du réacteur). Le Réacteur AHydroxydede calciumRAH utilise une solution de Kalkwasser (technique utilisant de l'eau de chaux mise au point par Peter Wilkens) pour augmenter le taux de calcium avec, dans ce cas, une élévation du pH. On voit donc que les deux réacteurs, bien que chargés de la même fonction Elévation du taux de calcium, peuvent avoir des comportements opposés vis à vis du pH.

RTN Rapid Tissue Necrosis, maladie entraînant la mort très rapide (en quelques heures) des polypes des coraux durs. Seule parade connue L'amputation immédiate des parties nécrosées et le bouturage rapide de la partie saine.

TA Titre Alcalimétrique simple Mesure de la teneur d'une eau en hydroxydes et de la moitié de sa teneur en carbonates. Le TA s'exprime en degrés français (°F). La notion équivalente allemande est exprimée en degrés allemands (°dH). En aquariophile marine seul le TAC est utilisé.

TAC titre alcalimétrique complet : Teneur d'une eau hydroxydes, en carbonates et en bicarbonates (ou hydrogénocarbonates). Le TAC s'exprime en degrés français (°F). La notion équivalente allemande est exprimée en degrés allemands (°dKH) par la relation
1°TAC = 0, 56 °dKH et 1°dKH = 1,7857 °TAC.

UV Voir ULTRAVIOLET. Lampe bactéricide utilisée dans un appareil de stérilisation pour combattre une infection. Cette technique est surtout utilisable dans les bacs FO.


Glossaire

ABIOTIQUE Zone où il ne peut exister aucune forme de vie. Qualifie les paramètres les éléments non vivants de l'environnement Lumière, sol, courant, etc.

ACIDE Solution aqueuse contenant des ions hydrogène H +. l'acidité caractérise la teneur en acide, une solution est d'autant plus acide que son pH est faible (au-dessous de 7).

ADSORPTION Processus physique d'adhésion de substances dissoutes ou dispersées à la surface d'un corps solide. Voir charbon actif.

AERATION Introduction d'air dans l'eau. L'objectif est l'appauvrissement de l'eau en gaz initialement dissous CO2, NH3, ... Une bonne aération réalise la dissolution de l'air dans l'eau (par exemple avec écumeur) et/ou le brassage.

AÉROBIE Être vivant (bactérie), ou tout autre processus exigeant la présence d'oxygène pour se développer. (Contraire anaérobie)

AHERMATYPIQUE Ne participe pas à l'élaboration du récif corallien.

AIRE DE REPARTITION Zone géographique délimitant la totalité de la population d'une espèce. L'aire peut-être présente uniquement dans une zone ou au contraire dispersée.

ALGUE BLEUE - VERTE : Organisme photosynthétique appartenant aux cyanobactéries.

ANAÉROBIE Être vivant (bactérie), ou tout autre processus exigeant l'absence d'oxygène pour se développer. (Anaérobiose Vie en milieu dépourvu d'oxygène).

ANION Ion chargé négativement (HCO 3 -, OH-)

ANTHOZOAIRES La classe des coraux, des alcyonaires (coraux mous), des gorgones, des anémones. Une des quatre classes de Cnidaires (avec les Hydrozoaires, les Scyphozoaires et les Cubozoaires). Signifie Animal-Fleur. Les Anthozoaires sont subdivisés en deux sous-classes : les Octocoralliaires qui comportent 8 (ou un multiple de 8) tentacules autour de la bouche et les Hexacoralliaires (6 ou un multiple de 6 tentacules).

ANTHROPIQUE (du grec anthropos, homme) Qui est propre à l'homme.

ANTHROPOMORPHISME Qui consiste à attribuer les sentiments, les passions, les actes, et les traits de l'homme aux animaux.

AQUIFÈRE Couche de terrain poreuse contenant de l'eau.

ATTERRISSEMENT Passage progressif du milieu aquatique au milieu terrestre.

AUTOÉPURATION Ensemble des processus biologiques permettant l'épuration naturelle d'un milieu aquatique par l'intervention de micro-organismes minéralisateurs (bactéries, champignons, algues...). C'est à dire la dégradation et consommation de la matière organique (pollution) par la photosynthèse, la respiration animale et végétale, les processus chimiques (oxydoréduction...) et aussi physiques (dilution, dispersion, adsorption...).

AUTOTROPHE Organisme capable de subvenir seul à ses besoins métaboliques en synthétisant par lui-même les sources de carbone qui le compose à partir d'éléments minéraux. C'est le cas de la plupart des plantes chlorophylliennes qui utilisent la lumière comme source d'énergie.

AZOOXANTHELLE Qui ne possède pas de zooxanthelles symbiotiques.

BALANCE IONIQUE DE L'EAU Bilan des cations et anions contenus dans eau. Dans ce bilan les totaux doivent s'équilibrer puisque, dans une solution aqueuse saline, la somme des cations est égale à celle des anions.

BASE Solution aqueuse contenant des ions hydroxyde OH-. Une solution est d'autant plus basique que son pH est élevé (sup. à 7).

BENTHIQUE Zone correspondant au fond de l'aquarium. Organismes aquatiques, végétaux et animaux, qui vivent au contact du sol ou à proximité immédiate.

BENTHOS Ce qui vit sur le fond.

BIO INDICATEUR Organisme qui réagit par diverses modifications à la présence d'une substance et est capable de traduire de façon directe et évidente aux modifications de son écosystème. (Syn. Indicateur biologique).

BIOCENOSE Une biocénose est constitué par l'ensemble des êtres vivants (végétales et animales) qui peuplent un espace donné (le biotope). Un biotope et une biocénose constituent un écosystème. Le terme de biocénose, désigne l'ensemble des trois groupes écologiques fondamentaux d'organisme qui peuplent tout écosystèmes (soit, les producteurs, les consommateurs et les décomposeurs).

BIODIVERSITÉ Diversité biologique. Variété des espèces vivantes peuplant un écosystème.

BIOGÈNE Elément produit par la vie ou provenant d'êtres vivants. Substance nécessaire à la vie. (Biogenèse ensemble des processus ayant permis l'apparition de la vie).

BIOGEOGRAPHIE Etude de la répartition géographique du monde vivant dans les divers écosystèmes continentaux et océaniques.

BIOLOGIE Du grec Bios (vie) et Logos (science) Il s'agit de la science qui étudie les êtres vivants en général et les relations qu'ils établissent entres eux et avec leur environnement.

BIOMASSE L'ensemble de la matière vivante présente à un niveau trophique donnée dans un écosystème ou correspondant à celle d'une population d'une espèce donnée dans une communauté. On distingue aussi souvent la biomasse des autotrophes et celle des consommateurs. Remarque : La biomasse décroît dans un écosystème au fur et à mesure que l'on s'élève dans les niveaux trophiques.

BIOMINERALISATION Transformation par un organisme vivant des ions en solution dans le milieu extérieur en une structure cristalline organisée Le biominéral. Par exemple :

  • Les microcristaux chez certains invertébrés marins (spicules de corail rouge ou d'éponges),
  • Les structures des récifs coralliens.

BIOSPHÈRE Portion du globe terrestre dans laquelle la vie s'est développée.

BIOTIQUE Qui est propre à la vie. Le milieu biotique est constitué par les organismes vivants - Facteurs écologiques biotiques liés à l'activité ou au métabolisme d'êtres vivants. (Contraire abiotique).

BIOTOPE Ensemble d'éléments caractérisant un milieu présentant des caractéristiques physiques et chimiques homogènes, constituant l'environnement d'un écosystème donné.

BIVALVE Mollusque qui a une coquille constituée de deux parties reliées par une charnière.

BLANCHISSEMENT Perte de la coloration des coraux laissant voir le squelette blanc. Il est consécutif à la perte des zooxanthelles symbiotiques et des pigments photosynthétiques. Les causes peuvent être Une température trop élevée, une intensité anormale d'ultraviolets, l'augmentation de la pression partielle en CO2, ...

BLOOM ALGAL Prolifération rapide d'algues, généralement causée par de fortes concentrations d'éléments nutritifs dans l'eau et des conditions favorables, par ex. Lors d'une eutrophisation.

BROUTEUR Qui racle les rochers pour détacher les algues.

CALCIFICATION Processus où  les ions calciums et carbonates sont combinés pour former des squelettes calcaires.

CARNASSIER, CARNIVORE Animaux prédateurs se comportant en consommateurs secondaires dans les réseaux trophique.

CATION Ion chargé positivement (exemples : Ca++, Na +, H +).

CARBONATE Minéral formé par la précipitation de carbone inorganique dissous (bicarbonate formé par dissolution dans l'eau du gaz carbonique). Le carbonate peut être associé au calcium (calcaire), au magnésium et au calcium (Dolomie), au cuivre (malachite) ou bien au strontium (Strontianite).

CHAINE ALIMENTAIRE Terme désignant les relations trophiques qui unissent les organismes de niveau trophique différents à l'intérieur d'une même communauté. Dans un écosystème, les liens qui unissent les espèces sont alimentaires. On distingue trois catégories d'organismes

  • les producteurs (les végétaux)
  • les consommateurs (les animaux) ; il existe trois types de consommateurs
  • les herbivores qui se nourrissent des producteurs, on les appelle consommateurs primaires
  • les carnivores primaires ou consommateurs secondaires qui se nourrissent des herbivores
  • les carnivores secondaires, consommateurs tertiaires qui se nourrissent des carnivores primaires
  • les décomposeurs (les bactéries, champignons) qui dégradent les matières organiques de toutes les catégories et restituent au milieu les éléments minéraux.

Ces relations forment une chaîne où chaque individu mange le précédent et est mangé par celui qui le suit. Chaque maillon constitue un niveau trophique. La niche écologique est ce que partagent deux espèces animales quand elles habitent le même milieu et qu'elles ont le même régime alimentaire. Ainsi, deux espèces ayant la même niche sont en compétition.

CHARBON ACTIF Matériau poreux à haute capacité d'adsorption, obtenu par la carbonisation de végétaux ou de minéraux tels que bois, tourbe, anthracite, noix de coco. Le charbon actif à usage aquariophilie marine se présente sous forme de grains contenant très peu de phosphates. Sa surface spécifique est très importante de l'ordre de 1000 m 2/g. Utilisé pour l'élimination de diverses substances autrement difficiles à piéger.

CHAROGNARD Espèces animales qui se nourrissent des cadavres et regroupant les nécrophages et les saprophages.

CLIMAX Etat stable vers lequel tend un processus écologique dans des conditions naturelles constantes, sans l'intervention de l'homme.

CNIDAIRE Animal qui possède des cellules urticantes. Les Cnidaires regroupent les anthozoaires et les méduzoaires. Le corail en fait partie, tout comme les anémones de mer et les méduses. Ils se présentent sous l'aspect d'un sac à une seule ouverture faisant office à la fois de bouche et d'anus, entourée de tentacules. La bouche s'ouvre sur une cavité, le coelentéron, ou cavité gastro vasculaire, appareil digestif et circulatoire.

COLONIE Formée par bourgeonnement d'un organisme initial et dont les individus vivent en étroite relation les uns avec les autres (partage de ressources...). C'est ainsi qu'il est possible de les dénommer super organisme. La colonie peut, par fragmentation artificielle ou naturelle, donner de nouveaux individus qui seront à l'origine d'une nouvelle colonie. Très fréquent chez les Cnidaires et les Bryozoaires (ou Ectoproctes). À différencier d'une société, formée d'individus issus d'une reproduction sexuée.

COMMUNAUTE Synonyme de biocénose. Terme utilisé pour désigner des sous-ensembles d'une biocénose par exemple les communautés des saprophages, des herbivores, les organismes planctoniques autotrophes...

COMPETITION Lutte pour la possession des ressources communes de deux espèce énergétique et habitat. On peut citer comme ressources La nourriture en générale : Proie pour le prédateur et minéraux pour un végétal, L'oxygène (pour les hétérotrophes) et le CO 2 (pour les plantes), le milieu et sa capacité d'accueil (abris), la qualité du substrat. CF Chaîne alimentaire.

CONCEPT DE STRATEGIE Caractéristique d'un type d'adaptation d'une population ou d'une communauté vivante à des conditions environnementales particulières. Méthode d'adaptation aux conditions écologiques.

CONDUCTIVITE Aptitude d'une eau à permettre le passage du courant électrique. La conductivité, inverse de la résistivité, est proportionnelle à la concentration en minéraux dissous (sels).

CONSOMMATEUR Désigne les être vivants qui constituent les niveaux trophiques qui dépendent soit directement (herbivores), soit indirectement (carnivores) de la production végétale.

CORAIL Ce nom est imprécis, il a été donné initialement au corail rouge de Méditerranée (corail des bijoutiers ou Corallium rubrum). Ce mot désigne actuellement de nombreuses espèces de Cnidaires dont les caractéristiques anatomiques et biologiques peuvent être très différentes :

Ils peuvent en effet fuir la lumière et vivrent dans les profondeurs de la mer (corail rouge de Méditerranée) ou au contraire à proximité de la surface des eaux pour faire bénéficier leurs symbiotes d'un ensoleillement maximal. Ils appartiennent principalement à la classe des Anthozoaires (Octocoralliaires : coraux mous, corail rouge, gorgones, corail bleu ; hexacoralliaires : coraux constructeurs de récifs, corail noir) mais également à celle des Hydrozoaires (corail de feu).

CORALLIVORE Animal carnivore qui se nourrit essentiellement de coraux.

CRUSTACE Classe d'animaux à pattes articulées dont le corps est souvent recouvert d'une carapace calcaire (ex : crabe, crevette).

CYANOBACTÉRIE Classe d'organismes photosynthétiques .

DECANTATION (Familièrement 'Décant') Aquarium technique additionnel raccordé généralement à l'aquarium principal par une surverse captant l'eau de surface le débarrassant du film de protéines. Cet aquarium comporte habituellement plusieurs compartiments assurant La décantation des sédiments aspirés, le logement pour les appareils techniques (écumeur, chauffage, RAC, DAS, etc.) et éventuellement un 'refuge' qui est un lieu où la microfaune et la végétation sont à l'abri des prédateurs.

DECOMPOSEUR Etre vivant constitué par les micro-organismes, qui décomposent et minéralisent les fragments et débris de végétaux.

DEGRES FRANCAIS Unité de concentration des substances chimiques en solution aqueuse. Cette unité est appliquée en particulier à l'expression : du Titre Hydrotimétrique (TH), du Titre Alcalimétrique simple (TA), du Titre Alcalimétrique Complet (CF TAC).

DENSITE ECOLOGIQUE Rapport entre l'effectif d'une population et la surface utilisable de l'écosystème.

DETRITIVORE Etre vivant qui se nourrit de déchets d'origine végétale ou animale constituant la matière organique morte. Ceux-ci jouent un rôle essentiel dans le processus d'humification.

DÉTRITUS Matière en suspension d'origine organique ou minérale.

DINOFLAGELLE (Zooxanthelles) Les dinoflagellés (du grec "dinos" tourbillon) sont généralement de couleur marron, ils ont un diamètre de 10 à 12 Microm. Ils peuvent être autotrophes, hétérotrophes ou mixotrophes. Ils peuvent vivre libre et dans certaines conditions écologiques ils peuvent alors proliférer et donner lieu au phénomène d'eaux rouges et sécréter des toxines (saxitoxine) pouvant provoquer une mortalité considérable des animaux du benthos et du plancton, ou rendre très dangereuse, pour l'homme, la consommation de coquillages ou de poissons (cas de Gonyaulax par exemple).

Ils peuvent aussi vivre en symbiose avec de nombreux protistes (ciliés, foraminifères, radiolaires) ou invertébrés marins (spongiaires, cnidaires, mollusques). Les dinoflagellés les plus fréquemment rencontrés dans les symbioses marines avec les Cnidaires appartiennent au genre Symbiodinium.

DURETE Teneur en calcium et magnésium. S''oppose à la formation de mousse avec le savon. Le titre hydrotimétique TH (ou TH total, ou dureté totale) indique globalement la concentration en ions calcium Ca 2+ et magnésium Mg 2+, Le titre hydrotimétrique calcique (ou TH calcique, ou dureté calcique) exprime la concentration en ions calcium Ca 2+ Le titre hydrotimétrique magnésien (ou TH magnésien ou dureté magnésienne) exprime la teneur en ions magnésium Mg 2+. Les titres hydrotimétriques s'expriment pour l'aquariophilie marine en degrés allemands dKH.

DYSTROPHE État d'un milieu dulçaquicole caractérisé par un apport excessif d'éléments minéraux nutritifs dû à diverse causes de pollution qui provoquent une eutrophisation accéléré des eaux.

EAU D'APPOINT Eau douce ajoutée pour compenser les pertes par évaporation. Généralement obtenue à partir d'un osmoseur pour garantir un faible taux en nitrates, phosphates, chlore.

EAU DOUCE Eau définie comme étant l'opposé d'une eau salée.

EAU SALEE Eau utilisée lors du remplissage initial puis pour tous les renouvellements périodiques. Obtenue en ajoutant à chaque litre d'eau douce (osmosée ou de bonne qualité) environ 35 g de sel synthétique complet pour un usage récifal (Reef).

ECHINODERME Phylum contenant des animaux qui possèdent des ‘piquants' comme les oursins. Ils se déplacent grâce à de courts tentacules parfois terminés par une ventouse (appelés les ambulacres, les podias ou les pieds ambulacraires). Certains s'en servent également pour respirer ou se nourrir (ex étoile de mer).

ÉCOLOGIE du grec Oikos (maison, habitat) et Logos (science) Science dont l'objet est l'étude des inter-relations des êtres vivants avec leur environnement.

ÉCOSYSTÈME Unité écologique constituée d'une biocénose (les êtres vivants) et d'un biotope (le milieu).

ECOTONE Zone de transition entre différents écosystèmes, les écotones renferment souvent une diversité et une richesse spécifique élevée du fait de la spécificité des caractères écologique cette zone de transition. CF Refuge.

ÉCUMEUR Un écumeur sert à extraire des molécules dites tensioactives. Ce sont des molécules mixtes attirées à la fois par l'air et par l'eau. Pour les piéger il faut générer une surface de contact air/eau puis extraire l'écume formée. Un bon écumeur produit de fines bulles (mais pas trop) ainsi qu'un contre-courant permettant d'augmenter le temps de contact entre l'air et l'eau.

EFFET DE GROUPE Phénomène caractérisé par une stimulation des performances des individus d'une population lorsque la taille de la population s'accroît.

EFFET DE MASSE Effet défavorable résultant du surpeuplement sur les performances d'une population. L'effet de masse se traduit par un ralentissement de la vitesse de croissance des juvéniles, une diminution de la fertilité des femelles et une augmentation du taux de mortalité.

ENDEMIQUE Espèce native d'un lieu donné, et que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

ENVIRONNEMENT Tout ce qui entoure un organisme vivant. Par exemple, le lieu de vie d'une espèce et les différents facteurs biotiques et abiotiques qui l'entoure.

EQUILLIBRE CALCO-CARBONIQUE Etat d'une eau dont les teneurs en calcium, CO2 libre, bicarbonates et carbonates sont telles que, mise en contact avec du calcaire, ses caractéristiques ne changent pas.

ESTRAN Littoral compris entre le niveau de la haute mer et le niveau de la basse mer.

EURYHALIN Organisme aquatique présentant une tolérance élevée pour les variations de salinité des eaux.

EURYOXYBIONTE Organisme aquatique présentant une tolérance élevée pour les variations de concentration en oxygène dissous.

EURYTHERME Organisme aquatique présentant une tolérance élevée pour les variations de température.

EUTROPHE Se dit d'un milieu aquatique riche en éléments minéraux nutritifs et en matière organique, dont la production biologique et la biomasse sont élevées. Opposé à Oligotrophe.

EUTROPHISATION Processus naturel de pollution qui se produit lorsque le milieu reçoit trop de matières nutritives assimilables par les algues et que celles-ci prolifèrent. Les principaux nutriments à l'origine de ce phénomène sont les phosphates et les nitrates.

FILTRE A DIATOMEES Filtre constituée de carapaces siliceuses de diatomées fossilisées très petits (5 à 100 m m).

FILTREUR Animal qui filtre les particules en suspension dans l'eau.

GASTEROPODE Classe de mollusque au corps mou souvent protégé par une coquille.

HELIOPHILE Du grec Helios (dieu du soleil), Espèce dont l'activité photosynthétique est maximale en pleine lumière qui exige un fort éclairage pour se développer normalement. Opposée des espèces sciaphile. Les coraux SYMBIOTIQUES hébergent des zooxanthelles (algues symbiotiques réalisant la photosynthèse).

HERBIVORE Qui se nourrit de végétaux. Par extension ‘Alguivores' qui se nourrit plus précisément d'algues.

HERMATYPIQUE Participe à l'élaboration du récif corallien. Ce sont essentiellement des coraux durs symbiotiques.

HETEROTROPHE Organismes prélevant dans le milieu extérieur des substances organiques dont ils ont besoin (herbivore, carnivore...). Opposé au autotrophes (les plantes).

HEXACORALLIAIRE Sous-classe des Anthozoaires, dont la bouche est entourée de 6 ou un multiple de 6 tentacules. Cette sous-classe comporte les anémones de mer (Actiniaires), les coraux constructeurs de récifs (Scléractiniaires ou Madréporaires), les Cérianthes, les Zooanthaires et les Antipathaires (corail noir).

HYDROPHILE Désigne les substances solubles dans l'eau. Désigne aussi les espèces vivant dans les zones humides ou aquatiques.

HYDROPHOBE Désigne les substances insolubles dans l'eau.

INDICES Valeur caractéristique d'un système écologique donné, correspondant aux valeurs de paramètres écologiques propre à un biotope, une population ou une communauté toute entière. Par ex :

  • Indice biotique (Indice permettant de déterminer la qualité de l'eau à partir de critères donnés).
  • Indice de condition (Indice qui décrit l'état physiologique d'un animal).
  • Indice de diversité (concept comportant une notion de nombre d'espèces et une notion de nombre d'individus pour chaque espèce présente dans un écosystème donné).

INTERACTION DIRECTE Les interactions directes sont des concepts connus depuis longtemps de la communauté scientifique pour expliquer la dynamique de la végétation (ex : Impact des espèces dominantes sur le fonctionnement des écosystèmes)

INTERACTION INDIRECTE Une espèce A inhibe une espèce B, qui elle-même est en compétition avec une espèce C. Cette dernière se réfugie sous A, où elle pousse mieux parce que la compétition exercée par B y est moins forte. Il s'agit d'une facilitation indirecte.

INTERACTION RECIPROQUE Symbiose.

INTERTIDALE Partie d'une côte située entre les limites extrêmes atteintes par les plus fortes marées. CF Estran.

ION Atome, ou groupement d'atomes chargé électriquement présentant un excès (anion) ou un déficit (cation) en électrons. Les ions positifs, ou cations, comprennent : les métaux et l'hydrogène (ex : Ca++, Na +, H +). Les ions négatifs, ou anions, comprennent : les non-métaux et des groupements tels que SO4 --, HCO3-, etc. et l'ion hydroxyde OH-

KALKWASSER Solution d'hydroxyde de calcium (eau de chaud).

MACROFAUNE BENTHIQUE Population d'invertébrés et de vertébrés, visible à l'oeil nu (1mm), qui vit sur le fond à la surface du sol.

MACROPHAGE Qui mange des animaux de taille plus grosse que celle de leur bouche (généralement avec une prédominance carnivore).

MARNAGE Variation du niveau des eaux d'un système aquatique stagnant ou courant, naturel ou artificiel, sous l'effet de la marée ou d'une gestion hydraulique imposée par l'homme.

MATIERES EN SUSPENSION Particules solides très fines présentes dans l'eau, que la pratique divise en : matières décantables, qui se séparent naturellement, sans apport de réactif, quand l'eau est au repos, matières colloïdales trop fines pour être décanter par gravité, mais éliminables par écumage, adsorption, etc.

MATURATION D'UN ECOSYSTEME La maturation de l'écosystème conduit les espèces pionnières à être progressivement remplacées par d'autres végétaux et ainsi de suite. Différentes catégories de successions sont reconnues

  • Succession autogénique Qui résultent d'actions biotique s'exerçant à l'intérieur de l'écosystème. Ces actions conduisent la communauté vers un état de maturation dont la structure et les peuplements sont de plus en plus complexe et qui forme une série dite progressive.
  • Succession allogénique, qui résultent à l'inverse de l'action de facteurs perturbateurs extérieurs. Ces derniers produisent des séries régressives dont les divers stades évolutifs conduisent à des peuplements de plus en plus appauvris.

MESOTROPHE Etat intermédiaire entre les stades oligotrophe et eutrophe.

MÉTABOLISME Ensemble des transformations qui se déroulent à l'intérieur des organismes vivants qui font intervenir des processus de dégradation (catabolisme) et de synthèse (anabolisme).

MICROPHAGE Qui se nourrit d'aliments de taille inférieure au diamètre buccal (algues microscopiques, animaux unicellulaires, petit zooplancton, particules organiques ou minérales).

MICROFAUNE Animaux benthiques plus petits que 0.1millimètre.

MILLI EQUIVALENT PAR LITRE (meq/l) Unité de concentration des corps dissous dans une solution aqueuse ; 1 meq/l correspond à la concentration d'une solution normale diluée mille fois,

MOLARITE (d'une solution aqueuse) Nombre de moles du corps contenues dans un litre d'eau.

MOLE Unité fondamentale de quantité de matière, dans le système SI (Système International).

MOLLUSQUES Ce sont des métazoaires, triblastiques à symétrie bilatérale. Exemple La moule.

MUTUALISME Coopération entre deux espèces vivantes. Celle-ci peut-être facultative (protocoopération), ou obligatoire, auquel cas on la dénomme symbiose. Le mutualisme améliore les conditions de vie des espèces s'y rapportant.

NECROPHAGE Qui se nourrit de cadavres.

NICHE ECOLOGIQUE Fonction occupée par un organisme dans un écosystème La niche écologique se réfère autant à la notion de zonation (habitat) et à son rôle (fonction) dans la chaîne alimentaire. Il s'agit de l'environnement qui regroupe les facteurs biotiques et abiotiques.

NORMALE (solution aqueuse) La solution normale d'un corps est la solution dans un litre d'eau d'un équivalent de ce corps, c'est-à-dire d'une mole du corps divisée par sa valence.

NUTRIMENT Les nutriments sont la partie assimilable des aliments et plus généralement utilisable dans l'alimentation des cellules vivantes (azote, phosphore...).

OCTOCORALLIAIRES Sous-classe des Anthozoaires, dont la bouche est entourée de 8 ou un multiple de 8. Ils sont tous coloniaux. Cette classe comporte les Gorgonidés (gorgones), les Corallidés (corail rouge), les coraux mous (ou Alcyonnaires), les Hélioporidés (ou corail bleu), les Pennatulidés (plumes de mer, vérétille), les Stolonifères (orgues de mer ou Tubipores).

OLIGOTROPHE Se dit d'un milieu aquatique pauvre en éléments minéraux nutritifs et en matière organique, dont la production biologique et la biomasse sont faibles. Opposé à Eutrophe.

OMNIVORE Qui se nourrit indifféremment d'aliments d'origine animale ou végétale.

OSMOLATEUR Asservissement servant à compenser automatiquement le niveau d'eau de l'aquarium avec de l'eau douce (osmosée). En effet le niveau baisse conséquence de l'évaporation du bac et l'ajout d'eau douce doit être fait sans provoquer trop de différence de densité.

OSMOSE Diffusion naturelle d'un solvant à travers une membrane semi-perméable, à partir d'une solution diluée vers une solution concentrée. La différence de concentration engendre une pression dite osmotique dont l'effet est d'égaliser les concentrations de part et d'autre de la membrane, et par suite de diluer la solution la plus concentrée. L'osmose joue un rôle capital dans la circulation de l'eau dans les organismes vivants.

OSMOSE INVERSE Procédé de séparation par membrane destiné à extraire un solvant d'une solution (ex : eau pure à partir d'eau salée). Il consiste, par inversion du processus naturel de l'osmose, à appliquer à une solution en contact avec une membrane semi-perméable une pression supérieure à la pression osmotique et à recueillir le solvant de l'autre coté de la paroi. Ce procédé fait appel à des pressions de 3 à 100 bars et permet d'éliminer des particules de dimensions comprises entre 0,2 et 10 nm (presque tous les ions et solutés).

OSMOSEUR Appareil permettant d'obtenir une bonne qualité d'eau à partir d'eau de ville ou de source. Cette eau est dite osmosée du principe 'osmose inverse' du filtre.

PARASITISME Contrairement à la symbiose, c'est une association entre deux espèces dont l'une (l'hôte) héberge la seconde (le parasite) qui vie à ses dépens. Intérêts du parasitisme : Le parasite tire profit de son hôte d'un point de vue trophique et facilite ainsi sa recherche dans les sources de nourriture. On assiste, lors de parasitisme durable, à une évolution des espèces confrontées pour améliorer leurs conditions de vie. Difficulté du parasitisme Le parasitisme oppose deux êtres vivants et l'un lutte constamment pour se débarrasser de l'autre. Limite du parasitisme si l'hôte meurt, le parasite ne peut plus se développer ou se multiplier et disparaît à son tour.

PEUPLEMENT Ensemble des populations des espèces appartenant souvent à un même groupe taxonomique, qui présentent une écologie semblable et occupe le même habitat.

PHYLUM Terme taxonomique synonyme d'embranchement (Vertébrés par exemple).

PHYTOBENTHOS Végétaux appartenant au benthos (sol) y compris les algues microscopiques.

PHYTOCENOSE Ensemble des végétaux au sein d'un écosystème.

PHYTOPLANCTON Plancton végétal.

PIONNIER (ÈRE) Espèce végétale qui a la faculté de coloniser en premier les milieux vierges mais qui tend par la suite à disparaître face à la compétition de nouvelles espèces végétales.

PLANCTON (du grec planctos ou errant) Il est constitué de la biomasse qui flotte dans la mer au gré des vagues et des courants.

POISSON Animal vertébré aquatique, pourvu de nageoires, et de branchies respiratoires et dont le corps est couvert d'écailles.

POLYPE Il constitue l'unité de base du corail. C'est une vésicule fixée ne possédant qu'un seul orifice, qui a les fonctions de bouche et d'anus. Le polype peut être isolé (comme chez l'anémone de mer ou le corail Fungia), ou colonial, formant alors un véritable super organisme.

POPULATION Ensemble des individus appartenant à une même espèce et occupant une même fraction de biotope.

POST-PIONNIERE Organismes succédant à l'installation des végétaux pionniers.

PRODUCTEUR PRIMAIRE Ensemble des organismes autotrophe de la biosphère, essentiellement les plantes, les algues et le phytoplancton.

PRODUCTEUR SECONDAIRE Ensemble des organismes hétérotrophes, essentiellement les animaux. Il ne faut cependant pas oublier la biomasse produite par les décomposeurs d'une productivité considérable.

PRODUCTION Désigne la matière vivante produite par les divers organismes vivants. Elle s'évalue par la quantité de biomasse produite pendant une période donnée.

PRODUCTIVITE Désigne en écologie la quantité de biomasse produite par unité de surface et unité de temps, ce qui est équivalent de la production par unité de temps.

PSAMMIVORE Qui se nourrit de matière organique présente dans le sable.

REFUGE Aquarium secondaire relié à l'aquarium principal par une pompe à faible débit. Cette pompe alimente le refuge qui se déverse dans l'aquarium principal. Le refuge abrite une faune et une flore qui n'est pas en contact avec celles de l'aquarium et donc à l'abri de ses prédateurs. Le refuge permet d'obtenir un apport en micro organismes à l'aquarium principal ainsi qu'un filtrage biologique obtenu soit à partir d'un DSB, d'un système Jaubert, de pierres vivantes ou d'une culture d'algues supérieures (ou une combinaison de ces différentes techniques).

RESEAU TROPHIQUE Désigne les relations trophiques existant à l'intérieur d'une biocénose entre les divers organismes producteurs, consommateurs et décomposeurs. C'est l'ensemble des chaînes alimentaires des diverses espèces qui constituent une biocénose.

RESISTIVIMETRE Appareil destiné à mesurer la résistivité électrique d'une eau. La résistivité est caractéristique de la salinité.

RESPIRATION AEROBIE Métabolisme caractérisé par la consommation d'oxygène. RESPIRATION ANAÉROBIE C'est dans ce cas l'utilisation d'un composé inorganique oxydé autre que l'oxygène comme les sulfates, nitrates, nitrites et carbonates.

RICHESSE SPECIFIQUE Nombre d'espèces dans un écosystème.

SAPROBIE Association d'organismes aquatiques détritivores vivants dans des eaux riches en matières organiques.

SAPROPHAGE Animaux qui se nourrissent de matière organique d'origine végétale ou animale déjà transformées ou en voie de décomposition. Constituent une part importante de la faune du sol.

SCIAPHILE Qui tolère un faible éclairage.

STENOHALIN Organisme aquatique présentant une tolérance faible pour les variations de salinité des eaux. Opposé à Euryphalin.

STENOOXYBIONTE Organisme aquatique présentant une tolérance faible pour les variations de concentration en oxygène dissous. Opposé à Euryoxybionte.

STENOTHERME Organisme aquatique présentant une tolérance faible pour les variations de température. Opposé à Eurytherme.

SUCCESSIONS ECOLOGIQUES Evolutions écologiques. Malgré leur apparente stabilité, les écosystèmes sont en perpétuel changement. Sur de longue durée les conditions écologiques ne sont pas stables ou bien des accidents importants font que une communauté vivante soit entièrement détruite.

SURVERSE Système de captation de l'eau de surface en vue de son écumage ou de sa filtration. La surverse est équipée d'un peigne agissant comme un pré filtre et une barrière aux animaux.

SYMBIOSE Association durable et réciproquement profitable entre deux organismes vivants distincts. Avantage de la symbiose Les êtres vivants en association symbiotique peuvent s'adapter à des milieux ou environnement qu'il n'aurait pas toléré seul ou qui n'aurait pas permis leur développement. Difficulté de la symbiose Une fois la symbiose effectuée, les organismes en faisant partie sont incapable de se dissocier. Limite de la symbiose La symbiose s'arrête lorsqu'une espèce ne tire plus bénéfice de l'association.

SYMBIOTE Partenaires d'une symbiose. Généralement, le plus grand des organismes est appelé hôte et le plus petit symbiote.

TAXON Unité systématique dans une classification (genre, famille, ordre...). Par extension, on parle aussi de taxons dans la classification phytosociologique (association, alliance...). La systématique est la science de la classification des êtres vivants.

THEORIE Connaissance spéculative, idéale, indépendante des applications. La théorie est systématiquement soumise à vérification expérimentale et vise à établir la vérité d'un système scientifique.

TROPHIQUE (RÉSEAU) Ensemble des chaînes alimentaires d'une biocénose.

TURBIDITE Caractère d'une eau trouble, non transparente.

TURBIDITÉ Teneur en troubles (matières en suspension) d'une eau.

ULTRAVIOLET Rayonnement émis par des lampes avec une longueur d'onde voisine de 256 nanomètres, agissant sur les molécules d'ADN des micro-organismes, et utilisé pour la stérilisation.

VALENCE ECOLOGIQUE D'UNE ESPECE Degré d'amplitude de la niche écologique d'une espèce. Cette valence sera d'autant plus importante que l'intervalle de tolérance d'une espèce considéré aux facteurs écologiques limitant sera plus étendu. En conséquence, une espèce de forte valence écologique pourra se développer dans des biotopes dont les facteurs écologiques pourront subir d'importantes variations ou coloniser des écosystèmes aux conditions environnementales divers et variés.

VISCOSITE Caractéristique physique d'une eau directement liée à sa teneur en éléments dissous. Les carbonates et les hydroxydes de sodium et de potassium sont les composés qui, à concentration égale, confèrent à l'eau la viscosité la plus élevée.

ZOOPLANCTON Plancton animal.

ZOOANTHELLE Qui possède des dinoflagellés symbiotiques, les zooxanthelles.

ZOOXANTHELLES Groupe de dinoflagellés qui vivent de façon symbiotique en association avec les polypes. On dit alors que les coraux sont symbiotiques (ou hermatypiques). Par opposition aux coraux non symbiotiques sans zooxanthelles. Les zooxanthelles jouent un rôle très important dans le métabolisme des coraux en aquarium. Voir Dynoflagellés.

Chromis viridis

Chromis viridis

Xenia

Xenia

Suite...[Questionnaire] aquarium eau de mer methode berlinoise recifal marinaquarium eau de mer methode berlinoise recifal marinaquarium eau de mer methode berlinoise recifal marin

Textes et Photos © 2001-2014 JLC | Contact webmaster